Salle télécommandée et salle d'os GMM
Large gamme numérique Examion, reprographes, capteurs plans, lecteurs de plaques
Imprimer

D.B.T : Tomosynthèse numérique du Sein

Giotto Tomo : 

Après des années de recherche, la Tomosynthèse a été développée afin de résoudre les cas de superposition de tissus (où une lésion aurait pu être cachée).

 Le dépistage du cancer du sein, à un stade précoce, a montré aujourd’hui une grande évolution provenant des résultats d’une recherche scientifique récente sur la tomosynthèse de seconde génération.

 

 

Tomosynthèse de seconde génération. Cela signifie:

  • L’angle de balayage est large (40°).
    Vision optimale de la tomosynthèse (3D).

  • La Tomosynthèse et la mammographie ne sont plus indépendantes mais plutôt combinées dans le même balayage et la même reconstruction: Deux résultats avec un seul balayage.

  • L’algorithme de reconstruction n’est pas celui conçu pour le scanner ou l’irm, mais plutôt de type itératif désigné pour la Tomosynthèse.

  • Même avec un angle de balayage large, le nombre d’expositions est faible (13). La dose est réduite et optimisée.

    La taille du pixel est conservée (85 microns).

  • Elle utilise un détecteur rapide au Sélénium Amorphe de 3e génération dédié.

  • Le mouvement du tube “Step and Shoot” (= arrêt et tir): idéal pour la visualisation des microcalcifications.

     

    Pourquoi la Tomosynthèse? Le besoin clinique


    La détection précoce lors d’un examen de mammographie de dépistage a permis de montrer la réduction significative de la mortalité associée au cancer du sein (L. Nyström, et al, “Long-Term effects of mammography screening”, The Lancet March 2002).

    L’arrivée de la mammographie numérique plein champ ces dernières années, a amélioré la qualité d’image et démontré l’amélioration de la visibilité dans les seins denses. Cependant, la mammographie numérique plein champ dépend des images de projection en 2D, sur lesquelles des structures pathologiques peuvent être cachées, dues à la superposition des tissus. Des structures se chevauchant peuvent imiter des lésions, menant à des résultats de faux positif. Les images complexes de projection de la mammographie conventionnelle entraînent un challenge de diagnostic difficile: ceci entrainant l’interprétation de multiples couches de tissus superposés, projetés sur une image 2D.

    Il y a un net besoin Clinique non satisfait, d’une modalité d’imagerie du sein pouvant fournir une imagerie tomosynthèse haute résolution, tout en restant entre la dose de rayons x prévue et le coût d’une mammographie traditionnelle. C’est à cette attente clinique que la tomosynthèse répond.

    La tomosynthèse est un outil performant qui peut améliorer la détection précoce du cancer du sein, particulièrement dans les seins denses. Cette nouvelle technique, avancée, permet d’aider le radiologue dans le combat quotidien contre le cancer du sein. IMS a vocation à fournir à ses clients les dispositifs les plus avancés et les plus innovants. Nous présentons ici, notre propre vision de la tomosynthèse: La solution originale et optimisée capable de fournir des résultats cliniques spectaculaires.

    Les différences clés entre la Tomosynthèse d’IMS et la Tomosynthèse de base


    Tous les systèmes de Tomosynthèse n’ont pas choisi la même façon de faire et cela peut mener à une performance clinique différente selon les systèmes. IMS a développé un dispositif de Tomosynthèse, utilisant des solutions brevetées, avec une géométrie optimisée, une distribution de dose et des méthodes de reconstruction avancées. Les schémas ci-dessous, sommairisent  les différences clés entre les approches:

     

    15 projections
    angle de 15°
    15-25 projections
    angle de 40°-50°

    Rayon d’action avec un angle étroit et peu d’expositions: rapide mais résolution en 3D pauvre

    Rayon d’action avec un angle large et plusieurs expositions: bonne résolution 3Dmais lente


    Tomosynthèse de 2de génération
    13 Projections angle de 40°
     
    Angles et doses variables

     

    Comment?

    IMS a développé une tomosynthèse de 2de génération , dispositif mettant en oeuvre des optimisations uniques, brevetées afin de fournir une meilleure qualité d’image avec la plus faible dosé délivrée à la patiente. Ce système est le résultat de 10 ans de recherche et d’études cliniques sur les méthodes de reconstruction avancée, des géométries d’imageries optimales, des distributions de doses variables et de nouvelles méthodes de visualisation de Tomosynthèse pour un flux de travail efficace.

     

    Les autres approches de Tomosynthèse utilisent des algorithmes de reconstruction de type scanner “FBP” (Filter Back Projection) et les géométries avec une distribution uniforme de la dose et des angles de projection.

     

    Le système de Tomosynthèse IMS utilise les méthodes optimales pour la Tomosynthèse et non, celle du scanner. Nos méthodes assurent, parmi d’autres, des algorithmes de reconstruction, une distribution de la dose et un espacement des images.

     

     

    Technologie d’écran tactile

     

    Dose variable & exposition centrale


    Une mise en oeuvre spéciale de la géométrie de dose variable optimisée d’IMS utilise une dose suffisante dans la projection centrale afin que cette image soit une mammographie 2D. L’algorithme de reconstruction utilise entièrement les informations supplémentaires fournies par cette image centrale au contraste élevé.

     

     

    Détecteur numérique


    La Tomosynthèse d’IMS utilise un détecteur 24x30 cm au Sélénium Amorphe de 2de génération fabriqué par Anrad, au Canada. Il a spécialement été désigné pour la Tomosynthèse et possède un temps de lecture très rapide, la plus haute DQE à faible dose. Nous avons vérifié sa fiabilité, durant 7 ans d’utilisation clinique en mammographie numérique. Une des caractéristiques qui le rend idéal pour les applications en Tomosynthèse est, l’absence d’effet fantôme. 

     

    Les algorithmes de reconstruction 3D


    Le choix des méthodes de reconstruction itérative avancée et non linéaire, plutôt que la méthode FBP, permet l’utilisation de la géométrie variable optimisée et diminue le bruit et les artéfacts d’image. FBP est idéal pour une technologie de plein échantillonnage de type scanner, dans lequel les informations sont acquises à partir d’un balayage à 360°.

     

    Lorsqu’il est utilisé en Tomosynthèse, le FBP n’est pas optimal (sous échantillonnage): il engendre des artéfacts avec des stries et du bruit. Dans le but de supprimer ces artéfacts, il peut aussi modifier la qualité des informations visibles sur les structures. 

     

    Les méthodes de reconstruction d’IMS permettent d’obtenir une qualité d’image supérieure avec une faible dose délivrée à la patiente.  

     

    Le Giotto Tomo est prêt pour la biopsie.
    Avec l’utilisation du même détecteur, il est possible de réaliser des biopsies stéréotaxiques


     

    La Biopsie Stéréotaxique, compatible
    avec tous les pistolets à biopsie commercialisés

Saturday the 20th. . Joomla 3.0 templates. All rights reserved.